Scandale sexuel au Kongo-central : les jeunes de Muanda se disent déçus par le comportement des députés provinciaux

Publicité sponsorisée

Assemblé Provinciale Kongo Central

Dans un entretien accordé à la rédaction de L’INTERVIEW.CD ce mercredi 25 septembre 2019, le coordonnateur du mouvement des jeunes de Muanda, Pierre Makakidi regrette la décision des élus provinciaux du Kongo-central ayant décidé injustement de rejeter la demande de mise en accusation du gouverneur Atou Matoubuana

« Après les votes la majorité de députés provinciaux ont décidé injustement et rejeter la demande de mise en accusation du gouverneur Atou Matoubuana, ce refus étouffe la
procédure judiciaire ainsi que la vérité qui pouvait être éclatée lors du procès et qui également pouvait permettre au
gouverneur Atou de pouvoir présenter tous ses moyens de défense à la barre pour pouvoir élaguer toutes formes de
soupçons qui pesaient sur sa personne sur cette affaire de vidéo mais hélas nos députés provinciaux nous ont déçus, ont étouffé cette affaire, et ont décidé de faire les choses autrement », a-t-il regretté.

Et d’ajouter :  » En tant que juriste en tant que légaliste nous prenons acte de cette décision et nous disons bon vent au gouverneur atou c’est quand à lui de se mettre au travail et à l’avenir de pouvoir éviter ce genre de choses pour pouvoir gérer la province en bon père de famille ».

Les députés provinciaux ont voté mardi 24 septembre à l’Assemblée provinciale du Kongo-Central contre les poursuites judiciaires à l’endroit du gouverneur Atou Matoubuana et son adjoint Justin Luemba.

Tout a commencé par une vidéo pornographique du vice-gouverneur Justin Luemba et l’assistante de titulaire Atou Matoubuana, postée sur les réseaux sociaux, que le procureur général près la Cour de cassation Flory Kabange Numbi avait convoqué les deux autorités provinciales pour être auditionné à Kinshasa.

Fabrice Kabamba

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée