RDC: un bloc d’anciens prisonniers autour de Félix Tshisekedi

Publicité sponsorisée

Franck Diongo, Eugène Diomi Ndongala, Ne Mwanda Nsemi, etc. disent ne pas vouloir se montrer ingrats à l’égard de ce Président de la République qui les a libérés de la prison où ils ont injustement croupi pendant plusieurs années.

Dans une rencontre, le lundi 1er juillet à Kinshasa, ses anciens prisonniers ont affirmé vouloir constituer un bloc autour du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Cette rencontre de Franck Diongo, Eugène Diomi Ndongala et Ne Muanda Nsemi a notamment permis de constituer officiellement ce bloc sensé, selon ces ex prisonniers, de «permettre le redressement rapide de la RDC ».

Initiant cette démarche, le président du Mouvement lumumbiste progressiste(MLP), Franck Diongo, a entamé les contacts avec ses anciens codétenus de l’ex-prison de Makala. Dans cette rencontre du lundi 1er juillet, Franck Diongo a rencontré le chef du mouvement mystico- politique Bundu Dia Mayala (BDM), Ne Muanda Nsemi, et le président du parti politique Démocratie chrétienne (DC), avec qui il a discuté du travail à faire ensemble.

De son côté, Eugène Diomi Ndongala s’est montré pressé à l’idée de constituer cette force politique derrière le chef de l’Etat dont l’objectif sera notamment de lutter contre ceux qu’ils considèrent comme les « ennemis du développement ».

L’initiative a bénéficié du soutien de plusieurs politiques congolais dont le député provincial du Kongo Central, Jean-Claude Vuemba.

On rappelle que ces trois politiques congolais ont été arrêtés et incarcérés sous le régime Kabila fils pour leurs opinions politiques. Ne Muanda Nsemi a réussi à fuir de la prison de Makala lors d’une opération attribuée à ses fidèles. Il a vécu dans la clandestinité pendant plus d’une année et n’y est sorti qu’après la prestation de serment de Félix Tshisekedi. Les deux autres n’ont été libérés qu’à la suite de la grâce présidentielle accordée par Félix Tshisekedi.

Lucien Masidi

Publicité sponsorisée