RDC – tueries de civils en Ituri: le gouvernement ouvre une enquête

RDC –  tueries de civils en Ituri: le gouvernement ouvre une enquête

La recrudescence des tueries de civils en Ituri a été abordée lors d’une réunion du conseil des ministres qui s’est tenue vendredi 20 janvier 2023 sous la direction du président de la République Félix Tshisekedi. Le ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Gilbert Kabanda, a annoncé l’ouverture d’une enquête de l’auditorat militaire pour identifier les responsables de ces attaques contre les populations civiles.

Ces violences ont causé la mort d’une vingtaine de personnes et ont suscité l’inquiétude de la communauté internationale. Le ministre Kabanda a également fait référence à l’attentat du 15 janvier dernier qui a fait 15 morts et plus de 60 blessés. Il a exprimé sa solidarité envers les victimes et leur famille, ainsi que sa détermination à mettre fin à ces actes de violence.

La MONUSCO (Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC) a récemment alerté le gouvernement sur la découverte d’une fosse commune contenant une cinquantaine de corps dans le village Nyamamba (territoire de Djugu) le long du lac Albert. Les enquêtes actuelles indiquent que ces corps sont ceux de civils qui ont été tués par des groupes armés non identifiés.

Le gouvernement a condamné ces actes de violence et a appelé à une coopération internationale pour identifier les responsables et les traduire en justice. Le ministre Kabanda a déclaré que toutes les mesures nécessaires seront prises pour protéger les populations civiles et maintenir la paix et la sécurité dans la région.

Il est important de rappeler que la région de l’Ituri a connu des violences ethniques et des conflits armés ces dernières années, et que des efforts ont été déployés pour rétablir la paix et la sécurité. Cependant, ces récents événements montrent qu’il reste encore beaucoup à faire pour garantir la sécurité des civils et éradiquer les groupes armés illégaux.

Rédaction/L’INTERVIEW.CD