Site icon Actualité et Infos Politique de la RDC | CD Congo

RDC : “Seules les autorités peuvent décider du départ de la MONUSCO, mais l’interpellation est aussi légale” (Maire de Butembo)

Nord-Kivu un taximan butembo

Ville de Butembo. Photo C. Mulakirwa/L'INTERVIEW.CD

Les manifestations pour exiger le départ des casques bleus de la MONUSCO ont débuté ce lundi 05 avril dans le grand Nord-Kivu à Lubero, Butembo et Beni.

Le maire de Butembo Me Mbusa Kanyamanda a demandé aux mouvements citoyens et autres associations de savoir que “seules les autorités peuvent décider du départ de la MONUSCO”. Toutefois, l’autorité urbaine a poursuivi en disant que “l’interpellation que font ces militants pro-démocratie reste légale”.

Des activités sont restées paralysées toute la journée de ce lundi. Au micro de la presse à Butembo, le maire Mbusa Kanyamanda Sylvain a appelé les manifestants à ne pas obliger les citoyens de participer à leur manifestions en leur interdisant de travail.

“Il faut respecter l’ordre public. J’en suis garant, vous êtes aussi citoyens et vous devez vous soumettre aux lois du pays comme nous. Comme le message est arrivé, il faut que les gens accèdent à leurs bureaux”, a dit Mbusa Kanyamanda Sylvain.

Les associations de Butembo ont décrété 10 jours sans activité à dater du 31 mars dernier pour réclamer le départ de la MONUSCO et le rétablissement de la paix dans la région de Beni.

Par ailleurs, les manifestants à Beni ont été interdites par le maire faute de sécurité.

 

Rédaction/L’INTERVIEW.CD

Quitter la version mobile