RDC-Menaces contre Mukwege : Mike Hammer et Joseph Borrell haussent le ton et les condamnent

Publicité sponsorisée

Denis-Mukwege

Après avoir appris les menaces contre Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018 et responsable de l’hôpital Panzi, Mike Hammer et Joseph Borrell respectivement Ambassadeur des Etats-Unis en RDC et Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité ont haussé le ton et ont condamné ces menaces.

Joseph Borrell exprime son soutien au Docteur Mukwege ainsi qu’aux femmes de Panzi.

“Seule la lutte contre l’impunité peut briser la spirale des violences. Ce message de justice et sagesse du Docteur Denis Mukwege anime l’action de l’UE en RDC. Je lui exprime, à lui et aux femmes de Panzi, mon soutien et mon amitié et condamne les menaces à son encontre”, a t-il dit.

Pour Mike Hammer, les appels à la responsabilité pour la violence dans l’Est de la RDC sont essentiels pour construire une paix durable.

“Nous sommes préoccupés par les violences brutales continue qui fait tant de victimes innocentes et aussi par les menaces innaceptables contre Denis Mukwege. Les appels à la responsabilité pour la violence dans l’Est de la RDC sont essentiels pour construire une paix durable”, a fait savoir l’ambassadeur des USA en RDC.

Hormis ces deux représentants, Claudel Lubaya, député national avait également invité le gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires pour garantir la sécurité et l’intégrité physique du Docteur Mukwege.

Il sied de noter que le prix Nobel Denis Mukwege est victime des menaces depuis qu’il avait dénoncé les dernières tueries en Ituri.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée