RDC : « L’Église est là pour réveiller la population et les autorités qui nous gouvernent pour dire que le danger de balkanisation est là » (Fridolin Ambongo)

Publicité sponsorisée

Cardinal Ambongo
L'INTERVIEW.CD/Photo Justin KABUMBA

À la fin de sa visite à l’Est de la République démocratique du Congo, l’archevêque de Kinshasa Fridolin Ambongo s’est exprimé ce lundi 30 décembre devant la presse à Butembo, au Nord-Kivu.

Au cours de son allocution, le prélat catholique a soutenu que la balkanisation de la RDC est réellement en cours, à cela, selon lui, l’Eglise va jouer son rôle de veilleur, car soutient-il, l’église va sonner l’alarme et réveiller les autorités afin de contrer « le danger de balkanisation ».

« L’Église joue son rôle, l’Église a essentiellement le rôle prophétique et qui dit le rôle prophétique dit le rôle de la sentinelle. L’Église est là pour sonner l’alarme, réveiller la population et les autorités qui nous gouvernent pour dire que le danger de balkanisation est là », a-t-il avisé.

L’archevêque de Kinshasa appelle les Kinois en particulier à ne pas se quereller sur « futilités » pendant que le processus de la balkanisation marche.

« On a de fois l’impression que les gens passent leur temps à faire des fêtes, à se quereller autour des futilités à Kinshasa, alors que le risque de balkanisation de notre pays est en marche. L’Eglise est là pour réveiller la conscience des dirigeants afin qu’ils regardent ce danger en face et qu’ils prennent toutes les dispositions qu’il faut pour arrêter ce risque », a-t-il interpellé.

Rappelons-le, le cardinal Fridolin Ambongo avait indiqué que la maladie à virus ebola et les massacres de la population constituent les deux ennemis des familles à l’Est de la RDC, c’était au cours d’une messe qu’il avait dite à la paroisse Sainte Thérèse d’Àvila de Beni, le week-end dernier.

Phane Ntumba KBG

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée