RDC : Le FCC préoccupé par le recours abusif à la puissance publique “pour régler des conflit inter ou intra-institutionnels”

Publicité sponsorisée

Néhémie Mwilanya Coordonnateur du FCC

Après avoir observé la manière dont la police avait empêché les députés nationaux à accéder à l’hémicycle, le Front Commun pour le Congo a exhorté les animateurs des institutions à respecter les prérogatives des autres institutions, principe de la séparation du pouvoir.

Il se dit préoccupé par le recours abusif à la puissance publique (police, justice, forces de sécurité) pour régler des conflits inter ou intra-institutionnelles.

“Le FCC exige que soient mis immédiatement fin à ces pratiques de triste mémoire, qui constituent un recul par rapport aux avancées démocratiques engrangées par notre pays au cours des deux dernières décennies, et que leurs auteurs soient sanctionnés conformément à la loi”, lit-on dans une déclaration rendue publique ce samedi 13 juin.

Rappelons que le vendredi 12 juin dernier, sur instruction du procureur, la police avait encerclé le Palais du Peuple et avait empêché les députés d’y accéder. La séance de ce jour était consacrée à l’élection et installation du premier vice-président de l’Assemblée nationale.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée