RDC -Ituri : entre mai et décembre 2020, 647 personnes ont été tuées dont 120 femmes et 115 enfants (rapport)

Publicité sponsorisée

Beni : les femmes d'Oïcha dans la rue

Dans un rapport publié ce vendredi 15 janvier, la MONUSCO et le BCNUDH ont notifiés que les attaques intercommunautaires causées par la Coopérative de développement économique du Congo (CODECO), Forces patriotiques intégrationnistes du Congo (FPIC) et Front Populaire d’autodéfense en Ituri (FPAC) ont fait entre mai et décembre 647 morts dont 120 femmes et 115 enfants.

“Les forces de sécurité et de défense de la RDC déployées pour combattre les groupes armés ont également commis des violations des droits de l’homme”, ont alerté la MONUSCO et le BCNUDH.

Selon ce rapport, en fin novembre près de 1,6 millions de personnes ont été déplacées et ces violences ont aggravé la crise humanitaire.

Par ailleurs, la MONUSCO continue à fournir des efforts en vue de sécuriser les populations afin de mettre fin aux conflits intercommunautaires et garantir la stabilité de la région.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée