RDC : Human Rights Watch s’inquiète de la situation humanitaire à l’Est

Publicité sponsorisée

fardc

Dans son rapport rendu public ce mercredi 13 janvier, Human Rights Watch se dit inquièt car la situation humanitaire à l’Est de la RDC est restée alarmante.

Selon leurs données, près de 5,5 millions de personnes avaient été déplacées et en novembre 2020 près de 930 000 personnes avaient été enregistrées comme réfugiés dans au moins 20 pays.

“Certaines des pires violences ont été commises en Ituri, où des milices Lendu ont tué de centaines de villageois, pour la plupart de la communauté Hema, et contraint de centaines de milliers d’autres à fuir leur domicile”, lit-on.

Entre octobre 2019 et juin 2020, les forces gouvernementales et les groupes armés non étatiques avaient tué au moins 1300 civils dans des conflits distincts, enlevé contre rançon plus de 570 autres dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

Notons que Beni au Nord-Kivu est resté un épicentre de la violence avec au moins 645 civils tués dans plus de 165 attaques perpétrées par différents groupes.

 

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée