RDC : Human Rights Watch note une dégradation de la situation des droits humains en 2020

Publicité sponsorisée

Dans un rapport publié ce mercredi 13 janvier, Human Rights Watch a noté une dégradation de la situation des droits humains en RDC, tout au long de l’année 2020.

A en croire cette organisation, la première année de Félix Tshisekedi, chef de l’Etat congolais était marquée par des avancées.

Pour Human Rights Watch, malgré que Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Chef de l’Etat avait été condamné à 20 ans de prison pour détournement de fonds et corruption, d’autres personnalités par contre impliquées dans des actes de corruption n’ont pas fait l’objet d’enquêtes.

Selon elle, ces faits jettent le doute sur les véritables motifs des poursuites engagées contre Vital Kamerhe.

Elle a par ailleurs salué le choix du président congolais qui a démis John Numbi de ses fonctions car il est impliqué dans le double assassinat de Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana en 2010 mais a regretté du fait qu’il a placé Gabriel Amisi car lui aussi est impliqué dans de graves violations des droits humains dans l’Est de la RDC.

 

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée