RDC/Covid-19 : La levée de l’état d’urgence envisagée par le Gouvernement sous certaines conditions




Sylvestre Ilunga Ilunkamba

Le chef du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba a réuni lundi 6 juillet à la primature, les membres du comité multisectoriel de la riposte contre la pandémie du Covid-19 en République démocratique du Congo.

On pris part à cette réunion, le coordonateur de la task force de la présidence Dr Kamba, le coordonateur du secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte contre la Covid-19, l’administrateur délégué de la FEC, le secrétaire exécutif de l’ANEP ainsi que le président de la COPEMECO.

En toile des fonds, Ilunga Ilunkamba et ses interlocuteurs ont échangé sur les conditions d’une éventuelle levée de l’état d’urgence sanitaire décrétée par le président de la République Félix Tshisekedi.

“Les membres de la riposte ont évalué la situation notamment sur la levée probable de l’état d’urgence sanitaire et du déroulement du confinement progressif de la commune de la Gombe. La plus grande orientation, on maintient les mesures barrières, qui devaient d’application au niveau de toutes les entreprises. On demande à la police nationale de faire son travail, qui est de surveiller le port de masque et le respect des gestes barrières “, a dit le Dr Kamba, coordonateur de la Task Force présidentielle.

Et d’ajouter : “D’autres parts on garde encore les mesures qui permettent en fait qu’on surveille les entrées et sorties du territoire national. Pour cela, on a demandé qu’on donne d’abord les moyens à l’équipe de la riposte pour avoir des laboratoires qui peuvent diagnostiquer à l’entrée et la sortie. Il faut avoir un certain nombre des conditions avant de lever l’état d’urgence “.

A noter que depuis le début de la pandémie, la RDC a enregistré 7432 cas dont 7431 cas confirmés et 1 cas probable avec 182 décès et 1 cas probable.

Actuellement, 14 provinces sont touchées par le virus.

Concernant les guérisons, 3226 personnes ont été guéries, d’après le bulletin épidémiologique du dimanche 5 juillet 2020.

En date du 24 mars, le président de la République Félix Tshisekedi avait décrété un état d’urgence sanitaire avec plusieurs décisions, normalement l’interdiction de la sortie du territoire national, les rassemblements de plus de 20 personnes, la suspension des cours dans les écoles et universités ainsi que des cultes sur l’ensemble du pays.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD