RDC : bientôt les militaires belges seront déployés à Kinshasa et à Kindu pour contribuer à la stabilité du pays

Publicité sponsorisée

militaire belge et militaire rd congolais

Des militaires belges seront à nouveau déployés en République démocratique du Congo à partir du printemps 2022.

A en croire le Ministère de la Défense du Royaume de la Belgique, cette mission des soldats belges sera effectuée à Kindu dans la province du Maniema à l’Est et à dans la capitale Kinshasa.

Les forces de la Défense du Royaume de la Belgique ont, donc répondu à la demande de la RDC, ce, dans le but d’éradiquer les conflits armés qui sévissent notamment à l’Est.

 

Régiment d’Opérations Spéciales à Kindu

Le gouvernement congolais sollicite une expertise militaire dans les domaines des techniques d’orientation, de l’assistance médicale d’urgence sur le terrain (tactical combat casualty care) et des techniques de détection et de neutralisation des engins explosifs improvisés (counter-IED). Le soutien belge se fera à partir du camp de Lwama à Kindu où des militaires de la 31ème Brigade de Réaction Rapide sont formés afin d’apporter une réponse aux groupes terroristes. Ces dernières années, cependant, la brigade a été aux prises avec des difficultés. Il y a un manque de matériel de combat, logistique, médical et surtout de formation.

Au printemps 2022, quelque 25 militaires belges du Régiment d’Opérations Spéciales (SOR) s’installeront dans le camp de Lwama et instruiront les soldats congolais de la 31ème Brigade. Au cours des quatre premières semaines de la formation Train the Trainer, les soldats seront formés pour devenir des experts dans leur domaine. Au cours des huit semaines suivantes, les experts se transmettront mutuellement leurs connaissances. De plus, ils seront coachés de manière intensive par les instructeurs belges. L’intention est qu’après trois mois, chaque instructeur de la 31ème Brigade ait une formation de base élargie et puisse être déployé presque n’importe où.

Un autre détachement belge partira en septembre afin de contribuer au suivi de la première mission. Au cours de cette phase, Coach The Trainer, trois bataillons seront formés. La formation sera alors désormais entièrement entre les mains des Congolais et continuera à bénéficier du soutien de la part de la Belgique.

Deux officiers à l’école des officiers de Kinshasa

Deux officiers supérieurs belges se rendront à l’École de Commandement et d’État-Major (ECEM) de Kinshasa. L’école offre une formation continuée aux officiers congolais qui y sont formés pour diriger un bataillon, voire une brigade. Ils apprennent, entre autres, à organiser le soutien médical d’une unité, mais acquièrent également de l’expérience dans le domaine de la coopération civilo-militaire et de la présentation d’exercices pratiques sur le terrain.

Avec le détachement belge précédent, l’école avait planifié un exercice très réaliste dans la région frontalière avec le Rwanda et l’Ouganda où les fronts sont maintenant devenus enflammés. Le futur détachement s’appuiera sur ce scénario.

Les officiers belges à Kinshasa ne font pas partie d’une mission plus vaste et sont immergés dans les tenants et aboutissants de l’école. Cela implique une collaboration avec les professeurs et les stagiaires de l’ECEM ainsi qu’avec la population locale. Incidemment, le matériel militaire congolais est utilisé.

En rappel, au mois d’octobre 2021, le gouvernement de la République démocratique du Congo avait sollicité un soutien militaire belge. Une demande qui a reçue une suite favorable.

Crispin Kazadi Shambuyi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée