Nord-Kivu : reprise des activités humanitaires après les tensions populaires

Publicité sponsorisée

Toyota ong internationale

En séjour à Beni au Nord-Kivu, le coordonnateur adjoint en charge des actions humanitaires en RDC, Diego Zorrilla confirme la reprise des activités humanitaires après plus de deux semaines des tensions populaires en avril dernier dans la région Beni.

La population et surtout les membres des groupes de pression exigeaient le départ de la MONUSCO et d’autres ONG internationales d’aide humanitaire puisque accusées de ” complicité ” avec l’insécurité dans la région de Beni au Nord-Kivu.

Durant au moins quatre semaines sans activités puisque visées par les manifestants, les humanitaires n’ont pas pu mener leurs actions, ce qui a eu un impact sur la situation humanitaire des nécessiteux, indique Diego Zorrilla.

” Cette situation a eu des conséquences, le fait qu’on n’a pas opéré dans la zone. On avait prévu la distribution des vivres sur la ville de Beni pour plus de 10.000 ménages qui était interrompu, on avait prévu des distributions à Mabalako, il y a de programme de nutrition aussi interrompu. Nous on est là, on travaille sur invitation du gouvernement congolais “, a-t-il fait savoir.

À lui d’ajouter que les humanitaires ne désirent pas être à Beni. Ils désirent également aller ailleurs après la stabilisation de Beni.

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée