Nord-Kivu/ramassage d’armes : Le député Andrien Syasemba invite les organisateurs à orienter cet argent aux forces de l’armée

Publicité sponsorisée

André Syasemba

La campagne de ramassage d’armes et effets militaires, lancée il y a quelques jours à Goma, Chef-lieu de la province du Nord-Kivu par le gouverneur de province ne cesse de susciter plusieurs réactions.

Adrien Syasemba, député provincial élu de la ville de Goma a dans un communiqué affirmé qu’il était contre cette campagne car selon lui, cette dernière vise à encourager les bandits qui ont endeuillés la population.

En outre, il invite les initiateurs de ce ramassage d’armes d’évaluer le résultat des opérations similaires effectuées au Nord-Kivu les années antérieures afin de prévoir une méthodologie appropriée pour ne pas que cette campagne engendre «une souris morte».

« Il est impérieux d’identifier tous les bénéficiaires de la cette somme d’argent, ceux qui remettent les armes et effets militaires détenus illégalement pour que les parténaires puissent organiser une séance d’édification psychologique afin de se rassurer de leur abandon définitif des actes ignobles de vandalisme, criminalité, vol, viol… » a-t-il insisté.

Par ailleurs, il propose que l’argent mis à la disposition de ceux qui remettent les armes et effets militaires, doit plutôt être destiné à encourager et outiller le professionnalisme de la police et de l’armée nationale en leur fournissant des moyens de mobilité, véhicules, motos, carburants et autres biens pendant les heures des bouclages et patrouilles nocturnes.

Merite  BAHOGWERHE JP/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée