Nord-Kivu : « L’état de siège n’était pas la meilleure solution à prendre pour mettre fin à l’insécurité » ( Sénateur Jean Baumbilya)

Publicité sponsorisée

( Sénateur Jean Baumbilya)

Dans un point de presse tenu le début de cette semaine à Beni, le sénateur Baumbilya Mukinti Jean a indiqué que l’état de siège n’était pas une meilleure solution à prendre pour mettre fin à l’insécurité à l’est du pays.

Il estime que le problème ne résidait pas au niveau de l’administration civile mais plutôt à l’administration de l’armée, ce qui indique que c’est à l’administration militaire que les affaires devraient changer.

« Personnellement, je n’ai jamais été pour l’état de siège. Ce n’était pas la meilleure solution à prendre. Ce qui pose problème c’est l’administration. Comme résultat, l’état a été institué pendant que l’influence de l’ennemi n’était que dans le secteur de Beni-Mbau, un peu dans la chefferie de Watalinga et en secteur de Rwenzori, mais aujourd’hui c’est tout le territoire de Beni est déstabilisé, ça signifie que l’état de siège n’a pas répondu à l’attente de ça », a indiqué le sénateur Jean Baumbilya.

Il ajoute que cette mesure exceptionnelle est devenue pour le moment innoportune dès lors que  » l’ordonnance du chef de l’État a été vidée de tout son contenu ».

« Déjà, on se dit que le gouverneur militaire ne s’occupe plus de l’armée, il s’occupe seulement de l’administration, comme si c’est l’administration qui posait problème quand on a institué l’état de siège », se demande-t-il.

Pour rappel, les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sont sous le régime de l’état de siège depuis plus d’une année maintenant ; les autorités civiles remplacées par les militaires et policiers avaient pour mission principale de rétablir la paix et la sécurité dans un bref délai.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée