Nord-Kivu : Le GADHOP et PPSSP présentent un rapport des plaidoyers aux autorités sur les cas de violations des droits de l’homme à Beni

Publicité sponsorisée

GADHOP et PPSSP

« La politique publique s’impose pour le bien être du peuple sur les droits sexuels et reproductifs », tel est l’intitulé du rapport de suivi et d’analyse de l’exercice des droits sexuels et reproductifs à Beni, présenté aux autorités locales à l’hôtel Beni ce lundi 23 mai, par le Groupe d’Associations pour la Défense des Droits de l’Homme et de la Paix (GADHOP) ainsi que le Programme de Promotion des Soins de Santé Primaire (PPSSP).

Ce rapport retrace tous les cas de violation des droits humains à Beni de juin à décembre 2021, notamment les cas de violence sexuelle, violence basée sur le genre, les cas d’agression physique et les meurtres et assassinats.

Cette activité de diffusion de ce rapport s’inscrivait dans le projet de promouvoir le droit à une vie saine et sans violence dans un contexte d’urgence de santé publique par la prévention et l’atténuation de la violence sexuelle et basée sur le genre à Beni.

Ce rapport réalisé dans trois aires de santé de Beni dont Malepe, Ngongolio et Rwangoma, a été présenté aux responsables des services étatiques de Beni qui se sont engagés à apporter leur contribution chacun à ce qui le concerne, pour apporter une solution à ces abus.

Cet engagement des autorités a été salué par les organisateurs.

Yolande Kalungero Lusenge, secrétaire permanente du GADHOP a annoncé la mise en place d’un cadre de suivi de ces engagements des autorités afin d’améliorer les conditions de vie de la population de Beni et ses environs.

Après Beni, le GADOP et PPSSP avec leur partenaire Farma Mundi promettent organiser la même activité à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu afin parvenir les recommandations adressées aux autorités provinciales.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée