Nord-Kivu : la jeunesse Nande appelle le Chef de l’Etat à instaurer un tribunal spécial pour les crimes commis à Beni

Publicité sponsorisée

la jeunesse Nande 

Dans une déclaration rendue public ce jeudi 14 janvier 2021, la jeunesse Nande a appelé le président de la République Félix Antoine Tshisekedi à instaurer un tribunal spécial pour les crimes commis dans la région de Beni, longtemps meurtrie par les tueries récurrentes.

A en croire Kasereka Kalanghehya Liso, président de la jeunesse Nande, ce tribunal spécial aura pour but de faire une étude approfondie sur cette question afin que les auteurs puissent être dévoilés puis punis conformément aux délits commis.

“La situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu en général et celle de la région de Beni en particulier demeure très précaire 7 ans durant, et cela, avec des conséquences néfastes comme par exemple la mort d’hommes en cascade évalués aujourd’hui à plus de 4 000 personnes massacrées innocemment à la machette et à la hache, occasionnant ainsi un nombre inestimable des orphelins et des veuves çà et là, un déplacement massif des paisibles citoyens par peur d’être victime de ce génocide, violés ou kidnappés, un appauvrissement total de la population de Beni”, a dit le président de provincial de la jeunesse Nande.

Il a par ailleurs appelé le Chef de l’Etat à fournir davantage des efforts pour mettre définitivement fin au génocide du peuple Nande de Beni.

“Nos encouragements s’adressent à l’intention de tous nos vaillants soldats militaires sur la ligne de fond et qui abandonnent leurs familles pour imposer la paix à Beni malgré la complexité de cette guerre. Et aux filles et fils de la communauté Nande de rester unie et de garder confiance à nos Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC)”, a-t-il indiqué.

 

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée