Nord-Kivu /Journée nationale du poisson : La Fecopeile s’inquiète de la persistance des groupes armés sur le lac Édouard

Publicité sponsorisée

le lac ÉdouardJournée nationale du poisson

Au cours d’un point de presse tenu ce mercredi 24 juin à l’occasion de la célébration de la journée nationale du poisson, la Fédération des comités des pêcheurs individuels du lac Édouard (FECOPEILE) s’inquiète de la persistance de l’insécurité sur le lac Édouard.

Selon Josué Mukura, secrétaire général de la Fecopeile, le lac Édouard est menacé par l’activisme des groupes armés nationaux et étrangers qui veulent s’enrichir à travers une exploitation irrationnelle des ressources halieutiques de celui-ci sans tenir compte de sa durabilité écologique au profit des générations futures.

“Au-delà de la pêche illicite sous toutes ses formes, ces groupes armés se livrent à l’abattage des hippopotames qui joueraient un rôle crucial dans la chaîne tropique, la déforestation de la berge du lac par la carbonisation avec un impact négatif sur la reproduction des poissons dans les baies et frayères”,a déclaré le secrétaire général de la fecopeile.

A cette même occasion, la Fecopeile a salué les efforts menés par les FARDC en collaboration avec l’ICCN pour avoir imposé la sécurité sur le lac Édouard tout en lançant une opération visant à mettre hors d’état de nuire tous ces groupes armés qui mettent mal à l’aise les pêcheurs.

“C’est pour nous l’occasion de dire non à l’activisme des groupes armés Mai-Mai dans la zone de Chanika-kakindo et ses environs”, ajoute-il.

Signalons que le lac Édouard situé au coeur du Parc national de Virunga, au Nord-Kivu à l’Est de la RDC, présente une richesse faunique et floristique aquatiques.

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée