Nord-Kivu : “Encourager un député à ramasser les armes moyennant l’argent est un aveu d’incompétence de la police et des services de sécurité”, (Josué Mufula)

L’opération de ramassage d’armes à feu annoncée dans la ville de Goma, dans le cadre de la lutte contre l’insécurité urbaine continue à susciter des diverses réactions malgré que la police nationale congolaise et la 34ème région militaire ont affiché leur soutien à la démarche du député national Patrick Munyomo.

Le député national Josué Mufula n’approuve pas l’initiative et atteste qu’encourager un député à ramasser les armes moyennant l’argent est un aveu d’incompétence de la police et des services de sécurité.

“Lorsque les forces de l’ordre autorisent un ramassage des armes à un député, ils avouent clairement leur incompétence. Cette question est très sérieuse et ne doit pas être traitée dans la précipitation ni la complaisance sans avoir muri les cogitations au préalable”, pense-t-il.

Pour Josué Mufula, les chefs provinciaux de ces corps et services ainsi que leurs hiérarchies qui ont autorisé cette opération de ramassage doivent démissionner car selon lui c’est une “honte” qu’une autre personne s’improvise pour faire le travail à leur place.

A en croire ce parlementaire, remettre des billets verts à un bandit pour un fusil qu’il remet lors de cette campagne, constitue une gratification à son endroit, au moment où cela ferait plutôt objet des poursuites en justice.

“L’intensification des bouclages dans les camps militaires et policiers ainsi que dans tous les 18 quartiers de la ville de Goma et la délocalisation du camp Katindo est une procédure pour mettre fin au phénomène d’insécurité, qui ne fait qu’inquiéter plus d’une personne en ville de Goma”, a t-il martelé.

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD