Nord-Kivu: 4 morts et 6 blessés dans une incursion près de Goma

Publicité sponsorisée

territoire de nyiragongo barricadée des routes
Barricade des routes dans le territoire de nyiragongo. LINTERVIEW.CD/Ph. Justin KABUMBA

La population en colère a barricadée des routes en territoire de Nyiragongo et dans le chef-lieu du Nord-Kivu, pour dénoncer ce énième massacre de la population dans cette partie du pays.

Le bilan officiel d’une nouvelle attaque des hommes armés dans la nuit du 23 au 24 juillet 2019 dans le village de Turunga en territoire de Nyiragango, au Nord-Kivu, est de quatre personnes tuées et six autres grièvement blessées. Toutes étaient barricadées, causant une perturbation de la circulation..

Des témoignages concordants recueillis sur le lieu du drame ont attribué ce nouveau drame aux hommes munis d’armes à feu et blanches, qui ont fait incursion dans ce village à la tombée de la nuit, pendant que les habitants du vaquaient encore librement à leurs occupations, et ont commencé à tirer sur les habitants. Leur cible a été, cette fois-ci, le marché de ce village. « On tue les gens sans aucune intervention. On ne sait pas comment est notre pays », une habitante de ce village.

Dans leurs souffrances, les habitants de cette partie du Nord-Kivu appellent à une action concrète des autorités en vue d’assurer leur sécurité et mettre fin à ces massacres enregistrés depuis plusieurs décennies déjà.

De son côté, l’administrateur par intérim de ce territoire appelle la population au calme. Il rassure, par ailleurs, que les enquêtes sont déjà ouvertes pour tenter d’identifier les auteurs. « Nous appelons la population au calme, tous les services comptent se mobiliser déjà pour savoir qui sont réellement les auteurs de ces tueries, et nous regrettons aussi pourquoi le territoire de Nyiragongo est visé ce dernier temps par des hommes armés », a déclaré le secrétaire administratif de Bukumu, Bienvenue Bitwaiki.

Justin KABUMBA

Publicité sponsorisée