Nord-Kivu : 3 otages libérés après paiement de rançon à Rutshuru, la société civile alerte sur un conflit interethnique en gestation

Publicité sponsorisée

rutshuru RDC

Trois personnes parmi les six qui avaient été kidnappée il y a quelques semaines sur la route Ishasha-Nyakakoma en plein parc national de Virunga, en territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, ont été libérées ce dimanche 29 décembre.

Selon la “grande société civile du Congo” section de Rutshuru, ces citoyens ont été libérés après paiement d’une rançon de 1500$ par individu, alors qu’au début, les ravisseurs demandaient 2000$ par chacun, ce qui a causé leur libération avec retard pendant que d’autres kidnappés restent en captivité.

Le président de cette structure citoyenne, M. Aimé Mukanda Mbusa, qui livre la nouvelle à L’interview.cd alerte sur ce qu’il qualifie d’un conflit interethnique en gestation dans cette région car selon lui, c’est la même ethnie qui est victime de ces kidnapping alors qu’il y en a d’autres qui semblent bien sécurisées.

Au même moment, Aimé Mukanda Mbusa dénonce la passivité des autorités politico-administratives qui ne cessent de rester passives malgré les alertes fournies par différentes composantes de la société civile.

“Nous sommes déçus que nos autorités n’aient rien fait , on ne peut jamais diriger les gens de cette façon, nous regrettons beaucoup. Nous avions envoyé des messages aux autorités mais jusqu’à présent elles n’avaient rien dit à ce sujet. Visiblement, c’est une communauté qui est ciblée dans ces kidnappings, je ne peux pas la citer ici mais je demande que l’autre communauté qui semble commanditaire de kidnapping d’abandonner cette salle besogne et que le gouvernement se penche sur cette situation qui risque se dégrader”, a-t-il alerté.

Il sied de rappeler que la semaine dernière un directeur de l’école primaire avait été enlevé avec son voisin en groupement de Binza dans le même territoire et aucune nouvelle n’est livrée jusque maintenant sur leur enlèvement.

Christopher Mulakirwa

Publicité sponsorisée