Manifestations anti-Monusco au Nord-Kivu : “Il y a une dimension de l’intoxication au-delà de la peine” (Gouverneur Kasivita)

Publicité sponsorisée

Gouverneur nord kivu Carly Kasivita

Le gouverneur du Nord-Kivu, Nzanzu Kasivita Carly a déclaré que les manifestations violentes de la population pour exiger le départ de la MONUSCO du sol nord-kivussien sont issues non seulement de la peine vécue à Beni mais bien plus encore de l’intoxication dont sont victimes les manifestants.

Le nº 1 qui l’a dit ce dimanche 01 décembre à Goma, après avoir reçu en audience le Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies aux opérations, Jean Pierre LACROIX, a reconnu que la population meurtrie a tendance à croire à la manipulation.

Pour résoudre ce problème, Nzanzu Kasivita Carly promet que des sensibilisations devront être intensifiées pour y répondre avec pression.

“Vous avez suivi tout ce qui se dit dans les réseaux sociaux, il y a une dimension de l’intox au-delà de la peine parce que la population meurtrie a facilement tendance à croire à la manipulation et je crois que, il est de notre responsabilité, nous tous, politiques, notabilité, du Nord-Kivu, de la RDC, de comprendre que la RDC est attaquée à partir du territoire de Beni et que la meilleure stratégie serait d’utiliser l’intelligence”, a-t-il déclaré.

Kasivita Carly qui a séjourné dernièrement en ville de Beni dit avoir compris le vrai besoin de la paix dans cette région, toutefois, il appelle la population à ne pas jouer le jeu de l’ennemi en croyant que c’est la MONUSCO qui insécurise les civils.

Christopher Mulakirwa

Publicité sponsorisée