Kinshasa : interdiction d’utilisation et de détention des sachets plastiques (G. Ngobila)

Publicité sponsorisée

Kinshasa Bopeto Ordure Gentiny Ngobila
LINTERVIEW.CD/Photo D'Jessy M'BOMA

C’est dans le cadre de l’opération Kinshasa Bopeto que le gouverneur de la ville-province susmentionnée a décidé d’interdire formellement l’utilisation et la détention des sachets plastiques non biodégradables afin de lutter contre l’insalubrité dans la capitale de la République démocratique du Congo.

Selon un communiqué SC/0003/CAB/GVK/GNM/NB/2020 signé le 27 février 2020 par Gentiny Ngobila et dont la copie est parvenue à L’INTERVIEW.CD ce dimanche 01 mars 2020, cette mesure doit être scrupuleusement respectée en défaut de quoi, le récalcitrant sera obligé de payé une amande allant de 10 000 FC à 50 000 000 FC, une fois arrêté par le service spécialisé.

“Désormais l’utilisation et la détention des sachets plastiques non biodégradables est interdite sur toute l’étendue de la ville de Kinshasa[…] L’utilisation et/ou la détention des emballages en sachet plastique est puni d’une amende de 10 000 FC ou 50 000 000 FC”, lit-on dans ce document.

Toutefois, cette mesure ne concerne pas les emballages plastiques utilisés dans le domaine médical, agricole ou dans le ramassage des déchets.

Pour rappel, cette décision tombe après que des rues, lieux publics et eaux de la ville-province de Kinshasa ont été envahis par des déchets, ce qui cause l’insalubrité pouvant conduire aux différentes maladies.

Christopher Mulakirwa

Publicité sponsorisée