Kasaï Central : “La coalition FCC-CACH doit être dissoute pour l’intérêt de la nation “, a dit le président Fédéral UDPS/Kananga




felix tshisekedi et joseph kabila

Le président fédéral de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) fédération de Kananga a, dans une interview accordée à une chaîne locale dimanche 28 juin 2020, réagi sur la situation qui prévaut depuis quelques semaines au sein de la coalition au pouvoir FCC-CAH.

Selon Blandard Tshimbombo, le parti du feu Étienne Tshisekedi ce jour aux commandes de la République est buté à une énorme difficulté pour concrétiser le slogan “Peuple d’abord ” à cause de ce mariage.

D’où, son vœu de voir le Président de la République dissoudre tout simplement le mariage qui lie le Camp pour le Changement (CACH) au Front Commun pour le Congo (FCC).

Blandard Tshimbombo Bulanda Mbuimpe indique que, cette coalition met en mal le président Felix-Antoine Tshisekedi pour répondre aux attentes de la population, au regard de ses promesses faites lors de la campagne électorale en 2018.

“La coalition FCC-CAH doit être dissoute pour l’intérêt de la nation. Les caciques du FCC n’ont pas la bonne volonté d’aider le président à atteindre ses objectifs pour le bien être de la population comme promis lors de sa campagne. Nous lui demandons de résilier ce mariage tout simplement “, a déclaré Blandard Tshimbombo.

Ce dernier évoque comme preuve, l’agitation qui a caractérisé les membres du FCC en fin de la semaine dernière lors de l’interpellation du vice-premier ministre et ministre de justice Tunda-Ya-Kasende Célestin par le parquet général près la Cour de cassation.

Par ailleurs, ce membre du parti présidentiel encourage le président Tshisekedi de mettre le pied sur l’accélérateur pour matérialiser sa vision de faire de la république démocratique du Congo un véritable État de droit.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD