Goma : retour au calme apparent à Turunga

Publicité sponsorisée

ville de goma nord KIVU manifestation
Au lendemain de l’attaque causant 4 morts et six blessés, la situation reste tendue mais, les activités ont repris alors que les autorités ont affirmé que des enquêtes étaient ouvertes pour identifier les auteurs de ces actes.
 
Les activités ont normalement repris le 25 juin au quartier Turunga dans la périphérie nord de la ville de Goma, au lendemain de l’attaque d’hommes armés qui a fait quatre morts et six blessés. « Ce jeudi, la population vaque déjà librement à ses activités dans ce village et dans la partie nord de la ville de Goma », ont indiqué des sources locales.
 
Ces parties d a province du Nord-Kivu, note-t-on, a connu une vive tension dans la journée du mercredi 24 juillet 2019 suite à cette attaque perpétrée la nuit par des personnes munies d’armes à feu et d’armes blanches.
 
La population de Turunga en colère était descendue dans la rue, bloquant plusieurs alertes de la ville et du territoire, pour manifester contre ces meurtres. Ce mouvement a paralysé les activités pendant presque toute la journée. Des témoignages recueillis sur place ont indiqué que les assaillants étaient vêtus en tenue des militaires. 
 
Les autorités provinciales ont indiqué que des enquêtes étaient ouvertes pour tenter d’identifier les auteurs de ce énième cas des massacres dans ce village. La semaine dernière, rappelle-t-on, deux autres personnes ont été tués et six autres blessés. La population dénonce l’inefficacité des services de sécurités sur terrain. Elle demande, cependant, au Président de la République, Félix Tshisekedi, de concrétiser ses promesses parmi lesquelles, installer son Etat-major dans cette partie du pays pur lutter contre l’insécurité et mettre fin aux massacres enregistrés dans cette province depuis plusieurs décennies.
 
Justin KABUMBA

Publicité sponsorisée