Bukavu : d’autres corps resteraient encore sous les décombres sur le site de l’éboulement du 20 juillet dernier (société civile)

Publicité sponsorisée

Bukavu : 6 morts dans un éboulement dans la commune d'Ibanda

La société civile noyau communal d’Ibanda relaye ce jeudi 23 juillet l’inquiétude des certaines familles des victimes de l’éboulement de terre survenu lundi 20 juillet survenue dans la commune d’Ibanda à Bukavu.

Selon le président du noyau de la société civile d’Ibanda David Cikuru, certains proches des victimes n’ont jusque là pas trouvé les corps de leurs.

Il indique qu’ils se sont rendus à la morgue de l’hôpital Général de Référence de Bukavu, mais là aucune trace. C’est ce qui les poussent à croire que les corps de leurs enfants seraient toujours engloutis par la terre au lieu du drame.

La société civile invite les autorités à poursuivre les recherches, dans le cas contraire de considérer cet endroit comme «une fosse commune» et le sécuriser.

« Il y a certains membres des familles des victimes de l’éboulement dont les corps de leurs proches ne sont pas encore retrouvés. Ils se sont rendus à la morgue de l’hôpital de référence de Bukavu, ils n’ont rien trouvé, ils sont rentrés au lieu du drame. Ils demandent que la fouille puisse continuer afin de retrouver les corps des victimes pour un enterrement digne dans leurs familles respectives », dit-il.

Selon le bilan dressé par le gouvernement provincial à travers le ministre des Affaires Sociales au lendemain du drame, huit personnes ont trouvé la mort dans cet éboulement de terre. Il s’agit d’une dizaine des personnes qui terrassaient une parcelle d’un particulier à cet endroit.

Le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi affirme ce jour avoir ordonné le début de l’enquête afin d’établir les responsabilités et déférer les coupables devant la justice.

Pascal DIGADIGA NAGBO/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée