Beni /Procès militant de la LUCHA : “Seule l’utilisation des armes lance-grenade était autorisée dans la manifestation” (prévenu)

Publicité sponsorisée

Beni /Procès militant de la LUCHA

Le tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo au Nord-Kivu a ouvert ce lundi 8 juin 2020, les audiences publiques dans le procès qui oppose le ministère public au policier présumé auteur de l’assassinat du militant Freddy Marcus tué dans une manifestation pacifique contre l’insécurité à mai dernier à Beni.

Un seul prévenu comparaît à la barre, le ministère public affirme le poursuivre pour meurtre.

Au cours de la phase de l’instruction du dossier, répondant à l’une des questions de la partie civile, le prévenu a révélé que “seule, l’utilisation des armes lance grenade était autorisée dans cette manifestation”.

Selon lui, l’ordre avait été donné par le commandant de la police ville de Beni en vu d’éviter des troubles à l’ordre public.

Notons que plusieurs militants des mouvements citoyens assistent à ce procès qui se déroule dans la grande salle de la mairie de Beni.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée