Beni : des ADF massacrent 36 civils en une semaine (CEPADHO)

Rebelles Nyatura nord kivu

Au total, 36 civils ont été sauvagement abattus par des présumés rebelles ougandais de l’Allied Democratic Forces (ADF) à l’espace d’une semaine dans le territoire de Beni en province du Nord-Kivu.

C’est le cercle d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO) qui a recensé ces atrocités entre le lundi 18 et le dimanche 24 mai 2020.

Cette organisation cite notamment deux secteurs celui de Beni-Mbau et celui de Ruwenzori où l’ADF a tué des civils à la machette et à l’arme à feu voire pillé les biens de ces pauvres citoyens et brûlé des habitations.

Le CEPADHO plaide pour l’implication personnelle du chef de l’État Félix Tshidekedi pour que la paix revienne dans cette partie orientale du pays longtemps meurtrie par les atrocités des groupes armés tant locaux qu’étrangers.

“Face à l’ampleur de la menace, notre organisation en appelle à l’implication personnelle du président de la République pour réévaluer urgemment les opérations Sukola 1. Cela en vue de leur adaptation à la taille de l’ennemi”, peut-on lire dans le bulletin du CEPADHO publié ce lundi 25 mai.

C. Mulakirwa/L’INTERVIEW.CD