Beni : 8 militants de la Lucha comparaissent devant le tribunal militaire pour «destruction méchante»

Publicité sponsorisée

Le tribunal militaire de garnison de Beni

Le tribunal militaire de garnison de Beni a ouvert ce lundi 21 décembre un procès de flagrance contre huit militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), section de Beni.

Il s’agit des militants arrêtés dans une marche dite pacifique tenue samedi dernier pour décrier la  » passivité de la MONUSCO à Beni « , indique Ésaïe Liko l’un des militants de ce mouvement citoyen.

Le ministère public poursuit les huit prévenus pour «destruction méchante».

Selon lui, les manifestants ont détruit des immeubles du bureau du groupe mobile d’intervention (GMI) lors des altercations pendant que la police voulait réprimer leur manifestation interdite par l’autorité locale.

La LUCHA s’inquiète de ce procès et estime que les prévenus ne sont pas justiciables devant les juridictions militaires. Ce mouvement citoyen promet d’ accentuer la pression en vue d’obtenir la libération de leurs compagnons de lutte.

Entre temps, le tribunal militaire promet de rendre son jugement ce mardi 22 décembre, après l’instruction de ce lundi.

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée