Arrestation Celestin Tunda : “On ne peut pas arrêter le Ministre de la Justice et garde des sceaux comme s’il agissait d’un délinquant ou d’un criminel” (Patrick Nkanga)




Patrick Nkanga PPRD
A

Tout juste après l’arrestation du Vice-premier, ministre en charge de la Justice et garde des sceaux pour faux en écriture, le conseiller politique du premier ministre, Patrick Nkanga dénonce cette manière d’interpeller un ministre en fonction.

Contacté par nos confrères de la Radio Top Congo, ce cadre du PPRD a fait savoir qu’il aurait d’abord fallu passer par l’autorisation de l’Assemblée nationale avant de poursuivre un ministre en fonction.

“Si faute administrative il y a eu, il revient au premier ministre de poser une sanction prévue dans l’ordonnance fixant les modalités de fonctionnement du gouvernement, mais on peut pas arrêter le ministre de la justice et garde des sceaux comme s’il s’agit d’un délinquant ou d’un criminel sans passer par l’accord de l’Assemblée nationale”, a t-il dit.

Selon quelques sources, le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba est en réunion en ce moment avec des Vice-premiers ministres et les ministres d’États concernant l’arrestation de Tunda Ya Kasende.

Pendant ce temps, l’audition poursuit à la Cour de Cassation où plusieurs caciques du FCC sont à l’extérieur.

JM-HEAVEN/L’INTERVIEW.CD