Antonio Guterres : « La vérité, c’est que le M23 aujourd’hui est une armée moderne, avec des équipements lourds qui sont plus perfectionnés que les équipements de la MONUSCO »

Publicité sponsorisée

M23 Monusco Bunagana FARDC

Au cours d’une interview accordée le samedi 17 septembre dernier à Marc Perelman (France 24) et Christophe Bois Bouvier (RFI) à New-York, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a affirmé que les rebelles M23 sont plus équipés que la MONUSCO.

« La vérité, c’est que le M23 aujourd’hui est une armée moderne, avec les équipements lourds qui sont plus perfectionnés que les équipements de la MONUSCO« , a t-il dit.

Répondant à la question du journaliste sur l’origine des M23, le secrétaire général de l’ONU n’a pas clairement répondu et a demandé une discussion sérieuse entre le Congo, le Rwanda et l’Ouganda pour éviter permanente situation (sécuritaire).

« Ils ne sont pas nés dans la forêt. Ils viennent du quelque part. Il ne faut pas oublier que les ADF (Forces Démocratiques alliées) sont du mouvement originaire de l’Ouganda. Il ne faut oublier qu’il y a encore dans le Congo, les FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda) qui est un mouvement sorti des génocidaires hutus », a t-il dit.

En outre, Antonio Guterres est favorable pour des forces africaines d’imposition de la paix et de lutte anti-terroriste sous l’égide de l’Union africaine pour résoudre la situation sécuritaire de l’Est de la République Démocratique du Congo.

« Sans des forces africaines robustes d’imposition de la paix, je crois qu’on ira nulle part », a t-il lâché.

 

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée