À l’ONU: la RDC a plaidé pour la levée les sanctions contre les anciens collaborateurs de J.Kabila




André Lite conseil de sécurité ONU

Présent au conseil des droits de l’homme des Nations Unies mardi 08 octobre 2019, le ministre congolais des droits de l’homme André Lite, a appelé à la levée des sanctions infligées à certaines personnalités congolaises sous le régime de l’ancien président Joseph Kabila

“Je suis, en ma qualité du ministre de promotion et de protection des droits humains, contre lesdites sanctions parce qu’elles violent le droit international. Tous les experts peuvent s’accorder là-dessus.”, a déclaré André Lite ministre des droits de l’homme.

Pour ce dernier, ces sanctions ont ignoré le principe de la présomption de l’innocence

“En prenant ces sanctions, par ces puissances, on a ignoré le principe de présomption d’innocence et son corolaire de droit de la défense. Personne parmi les victimes de ces sanctions n’a été approchée” a ajouté André Lite.

À cet effet, une frange de la société civile composée de mouvement citoyen tel que la Luche, Filimbi et l’ASADHO ont dans un communiqué conjoint publié ce mercredi 09 octobre, appelé au maintien des sanctions infligées à ces personnalités.

Roberto Tshahe